ActualitépolitiqueZiguinchor

Après les législatives du 30 juillet, Robert Sagna salue « l’attitude passive et non-violente du MFDC »

De Youssouf DIMMA, Ziguinchor

Le coordinateur de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) à Ziguinchor, par ailleurs Ministre Conseiller et coordinateur du Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC) s’est « félicité » de l’attitude adoptée par le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) lors des élections législatives du mois de juillet dernier. Robert Sagna s’est prononcé en marge de l’Assemblée générale de « remerciements », qu’il a présidée à Ziguinchor ce mercredi 9 Août, au siège de leur parti, le Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (RSD) Takku Defaraat Senegaal (TDS). Il a également donné son avis sur la défaite de l’opposition.
Parlant de l’attitude du MFDC pendant toute la campagne électorale et le jour du scrutin, le 30 juillet 2017, Robert Sagna a déclaré : « vous avez vu comment la campagne s’est déroulée ; il n’y a pas un cheveu qui a été touché, les gens ont parcouru toute la Casamance de jour comme de nuit, aucun incident n’a été déploré ».
Le coordinateur du GRPC a fait remarquer que cette « attitude passive et non-violente du MFDC » cadrait avec un engagement pris par ce dernier dans ce sens. « C’était un engagement du MFDC à ne pas troubler cette campagne, c’est alors l’occasion pour moi de leur dire merci et de les féliciter ».
Depuis le 26 décembre 1981, le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance est en conflit ouvert avec l’Etat pour l’indépendance de la région naturelle de la Casamance, composée actuellement des régions administratives de Ziguinchor à l’Ouest, de Sédhiou au centre et de Kolda à l’Est.
Se prononçant sur la défaite des partis et coalitions de partis aux dernières élections législatives, lesquels ont eu un total de 40 sièges contre 125 pour BBY, Robert Sagna a déclaré que non seulement cela découlait du « bilan très positif de Macky Sall au niveau national comme dans les régions notamment en Casamance, mais aussi de la division de l’opposition ».
Pour lui, « la division de l’opposition a même accentué sa défaite puisque quel que soit Alpha, Macky Sall aurait gagné ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page