A LA UNEActualitépolitiquePrésidentielle du 24 févrierZiguinchor

Ziguinchor – Présidentielle 2019 : Ousmane Sonko promet de « féliciter le vainqueur si ce n’est pas lui »

Youssouf DIMMA, correspondant de Téranga News à Ziguinchor

Ousmane Sonko promet de « féliciter le candidat qui aura remporté l’élection présidentielle (de ce 24 février) si ce n’était pas » lui. Le candidat de la coalition « Sonko Président » a fait cette déclaration pendant qu’il accordait une interview à la presse au domicile de sa maman, sis aux HLM Néma de Ziguinchor, après avoir accompli son devoir citoyen. A ce sujet, ce candidat, le plus jeune des cinq en compétition pour la magistrature suprême, n’a pas été très explicite en langue officielle, le français. Par contre répondant aux questions des journalistes en langue nationale Wolof, Ousmane Sonko a indiqué qu’il féliciterait le candidat vainqueur au premier tour si ce n’était pas lui.

 « C’est vrai que je n’ai pas encore pris contact avec notre directoire national qui supervise le vote sur l’ensemble du territoire, mais selon ce que j’ai vu d’abord sur Internet, on ne m’a pas signalé d’incidents majeurs, si cela continuait jusqu’au soir et qu’on dise que l’élection s’est déroulée de manière transparente, libre et démocratique, moi Ousmane Sonko déclare que celui qui aura été choisi par Dieu, et je suis convaincu que ce sera nous ; mais quelque puisse être un candidat autre que nous-même, nous prendrons notre téléphone pour l’appeler, le féliciter et prier le Seigneur de l’aider en lui allégeant le fardeau » a-t-il déclaré.

« Au cas contraire, si nous avons la certitude qu’il y a eu de la fraude et autres agissements similaires lors du scrutin, alors dans ce cas nous prendrons nos disposition, car la loi nous le permet, pour ouvrir le contentieux post-électoral ; prions que le scrutin se passe bien. » a-t-il conclu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page